L’employé du mois

C’est toujours marrant de voir à quel point les gens sont capables de se transformer en parfait professionnel une fois sur leur lieu de travail ! A quel point ils peuvent oublier quel bel exemple de vulgarité et de bestialité ils étaient jusqu’au bureau pour devenir l’employé du mois une fois passé la porte d’entrée !
C’est carrément à se demander s’ils ne mettent pas de la « poudre de politiquement correct » dans les cravates ou de la « lotion à sourire hypocrite » dans la doublure des tailleurs ! Laissez moi vous donner quelques exemples :

Au boulot, on ne dit pas : « J’ai la tête dans le cul ce matin » 

Mais : « Ah bon, j’ai vraiment si mauvaise mine que ça ? Oui, en ce moment, j’ai mon petit dernier qui ne fait pas ses nuits et je suis un peu préoccupé par l’audit des procédures internes sur le dossier Parker Brothers. »

Au boulot, on ne dit pas non plus : « Patrick, c’est un connard fini ! » 

Mais : « Non, c’est sûr, au premier abord, il n’est pas très facile d’accès, mais c’est un vrai professionnel. »

Au boulot, on dit encore moins : « Mais qu’est-ce que j’en sais, moi ? » 
Mais beaucoup plus : « Je préfère vérifier un point avant de te revenir mais je te fais un mail dans l’après-midi, compte sur moi ! »

Au boulot, on oublie les : « Je suis à la bourre moi ce matin ! » 
Mais on préfère les : « C’est incroyable ce qu’il y a comme circulation ce matin sur le périph’, moi qui voulait arriver un peu plus tôt pour avancer sur un projet … »

Au boulot, on ne dit jamais mais jamais : « Mon taff, c’est de la merde » 

Mais plutôt : « Je pense sincèrement que pour comprendre comment marche l’entreprise et prendre de la hauteur de vue sur la stratégie, il est important de se plonger dans le coeur de métier et de mettre les mains dans le moteur (rire entendu …) »

« Un fonctionnaire ne dort pas au bureau le matin sinon il ne saurait plus quoi faire l’après-midi. » – Coluche, en voilà un au moins qui n’aurait pas fait autant de manière tiens …

Bon lundi !

Laisser un commentaire