Le job de rêve !

« Et sinon, tu fais quoi dans la vie ?
– Je fais du contrôle de gestion dans une boîte d’assurances spécialisée dans … » 

STOP ! 
Sérieusement ? Tu flingues 5 jours par semaine à faire du contrôle de gestion dans une boîte d’assurances et tu n’as rien de mieux à répondre quand une jolie demoiselle te pose la question en soirée ? Je ne peux pas y croire … Reprenons depuis le début, on est samedi soir, ton taux d’alcoolémie – et le sien – ne t’autoriserait pas à conduire même dans un jeu vidéo : elle ne veut pas savoir ce que tu fais, la semaine a été suffisamment chiante pour tout le monde … elle t’offre l’opportunité unique de t’inventer, juste pour ce soir, le job de tes rêves ! Ne laisse surtout pas passer une chance pareille !

Quelques mises en situation pour se mettre en jambes :
– Architecte : une valeur sûre architecte. Ça sonne « utile ». On imagine tout de suite un visionnaire en train de donner vie, à grands coups de crayon, à la prochaine école du quartier ou de repenser complètement un vieux pont rongé par le temps … Bon, la plupart font des barres d’immeuble en béton ou des Tours de 40 étages pour des banques mais le métier garde une belle côte de popularité, faites moi confiance !
– Pédiatre : ça fait cliché ? Justement ! Mais il faut pousser jusqu’au bout pour jouer cette carte : je veux entendre du « mission humanitaire », du « il n’y a rien de plus beau que le sourire d’un enfant » ou du « une vocation, j’ai toujours su que je voulais faire ça … ». Plus c’est gros, plus ça passe !
– Marchand d’armes : laissez-moi-vous expliquer ! Le plus dur, le plus souvent, c’est de provoquer une réaction et de lancer la conversation. Avec une réponse comme celle-là, vous ne laisserez personne indifférent et vous vous assurez au minimum 15 minutes de débat sur l’immoralité de votre « gagne-pain » … ne vous reste plus qu’à convaincre ! Dans le même genre, trader, taxidermiste, proxénète et médecin légiste fonctionnent bien aussi …

Et vous, sinon, vous faites quoi dans la vie ?

« Le métier de croque-mort n’a aucun avenir. Les clients ne sont pas fidèles. – Léon-Paul Fargue ». Pas mal aussi ça, croque-mort, à la réflexion …

Bon lundi !

Laisser un commentaire