Hep, Taxi !

Je me revois encore, il n’y pas si longtemps de cela, lancer naïvement un « Hep, Taxi ! » en direction d’une Mercedes noire « Taxi Minute » qui descendait l’avenue … pas un regard, pas un coup de frein … comme si le chauffeur avait un message précis à me faire passer : « Tu t’es cru où au juste ? Dans un film américain ? Et pourquoi pas, « suivez cette voiture ! » tant qu’on y est ? Commence par apprendre les règles coco ! »
Et les règles, je les ai apprises depuis, faites moi confiance :

Règle n°1 : 30 minutes minimum tu attendras
Et c’est non-négociable, 30 minutes, pas une de moins ! En pleine journée ou au milieu de la nuit et dans le Nord comme dans le Sud ! Tarif unique !

Règle n°2 : Le taxi toi-même tu trouveras
Prendre le taxi là où on en a besoin ? Et puis quoi encore ? Nan, le taxi, ça se mérite, ça se traque : une fois, on le voit tourner coin d’une rue et hop! disparu à jamais, une autre, il s’approche de nous au ralenti et on croit qu’on le tient … pour ré-accélérer au dernier moment ! Il faut connaître les coins, savoir analyser les traces du gibier, le débusquer dans les bornes taxis où ils se retrouvent en troupeau et les attaquer par surprise !

Règle n°3 : Ta destination, tu ne choisiras pas
Alors ça vraiment, il faut l’avoir vécu 3 ou 4 fois avant de s’y habituer : « Lui (agressif) : Vous allez où ? / Moi (confiant) : 12ème arrondissement  – Sud / Lui (nonchalant) : Non, désolé, moi je ne prends que vers le Nord …».

Règle n°4 : Ta route, tu connaîtras
Le taxi qui t’amène là où tu veux aller, c’est une légende : la plupart du temps, il commence même carrément par te demander : « Vous voulez passer par le centre, le périph’ ou les quais ? » Mais tu ne veux pas que je prenne le volant et que je te fasse la révision des pneus et la vidange aussi ?? Et ne vous avisez jamais de dire que ça vous est égal ! Jamais ! Parce que là, le gars, il comprend qu’au final, t’en sais rien, ses yeux se mettent à clignoter des dollars, et il te fait faire le tour de France avant de t’amener à destination !

Règle n°5 : Le prix à la dernière minute, tu découvriras
Et le compteur me direz-vous ? Ah, la boîte noire avec des chiffres ? C’est de la déco ! Oui, oui, ça te donne bien un montant à la fin mais le gentleman au volant ne manquera pas d’y ajouter un supplément nuit, un supplément bagage, un extra pour la musique R&B, un pourboire pour l’intérieur cuir, un autre pour la tronche qu’il a tiré tout du long, et un petit dernier pour la route ! « 29€ pour 2 kms ? Vous ne trouvez pas ça un peu cher Monsieur ? Ah c’est la crise ? Ah bah dans ce cas, on n’a qu’à dire 30€, ça me fait plaisir ! »

« A New York, les taxis sont jaunes. A Londres, les taxis sont noirs. A Paris, les taxis sont cons ! » – Au moins, c’est dit maintenant …

Bon lundi !

Laisser un commentaire