Blanche Neige et les 3 petits cochons

Une Princesse selon Disney, c’est déjà tout un concept”, disais-je un jour, au fil de l’un des extraordinaires billets qui composent ce blog :

Une Princesse (selon Disney), c’est une fille qui est capable d’affronter la dure réalité, mais pas trop longtemps quand même (faut pas déconner: si les filles savaient gérer, ça se saurait !).

Donc, pour la sortir du pâté, on lui a collé une marraine-la-fée. Capable de nous la relooker, de la coller au bal et, sur sa lancée, dans les pattes d’un Prince super-méga gaulé. Et plein de pognon. Vaguement amoureux, aussi. Mais surtout: plein de pognon. Parce que le pognon, c’est le nerf de la guerre, faudrait voir de ne pas l’oublier !

Du coup, la princesse, elle se marie, elle vit très longtemps très heureuse… et elle a beaucoup d’enfants. Très important, le coup des enfants.

Pour passer le restant de sa vie à glander à moindre frais, la Princesse devra se transformer en poule pondeuse. Elle n’y coupera pas. Ou alors, elle ne mérite pas d’être une Princesse: qu’elle retourne donc faire la boniche pour ses méchantes soeurs (ou pour 7 nains, c’est comme elle veut).

Je ne suis pas la seule à m’être élevée contre cette honteuse manipulation. On le sait toutes, qu’on nous manipule: personne ne nous dit ce qui suit le Happy End… Et pourtant, non. Rien à faire: les couvertures de magazines à la gloire de la progéniture royale de Kate et Willy continuent à squatter notre marchand de journaux. Et on est toutes responsables, toutes !

Alors si toi aussi, tu veux guérir de ton addiction aux contes de fées et aux têtes couronnées, le vrai faux reportage sur l’après Happy End de Disney réalisé par Dina Goldstein peut t’aider (attention, images choquantes !)…

Laisser un commentaire